2. Développement des facultés auditives

développer son sens auditif

Sur le plan cognitif

Le soir, repenser à tout ce qu'on a entendus dans la journée écoulée. Réécouter mentalement les paroles entendues avec les mots et le ton exact. S'entraîner à entendre le son de la voix d'une personne par exemple en lisant une lettre d'elle.

Pour apprendre des mots, par exemple des noms propres, se remémorer le son de la voix d'une personne en train de les prononcer.

Exprimer par des mots les actions qu'on est en train de mener, par exemple devant un ordinateur: "je clique sur tel menu, telle fenêtre s'ouvre....". Maitriser le cours de sa pensée en la ramenant sur un plan verbal quand elle se laisse distraire par des rêves spontanés.

Prendre conscience de "l'épaisseur temporelle" d'une phrase, c'est à dire la quantité de temps qu'il faut pour l'énoncer clairement et posément. La perception auditive est très liée à la perception du temps.

Sur le plan comportemental

Exprimer avec des mots ce qu'on pense et perçoit. Ne pas laisser de sous-entendu. En s'adressant aux gens, se concentrer sur le son de sa voix, le choix des mots, la construction des phrases sans se préoccuper de son attitude. Occuper l'espace sonore en prenant la parole. Etre attentif à son temps de parole.

Ce qu'on peut y gagner

En écoutant et en se faisant écouter, on établit plus facilement des relations avec les gens avec qui on n'a pas de grand lien affectif, tels que ses collègues ou ses relations "sociales".

On peut mieux faire savoir ce que l'on veut et ce que l'on ne veut pas tout en respectant ses interlocuteurs. Maîtriser sa présence sonore permet de mieux s'affirmer.

Précédent Menu Suivant